Sortie de Cham en mars 2020

Le verdict est tombé le 16 novembre 2018 : deux anciens hauts dirigeants khmers rouges – Khieu Samphân et Nuon Chea – ont été reconnus coupables de génocide en raison des « exactions commises à l’égard des Vietnamiens, de la communauté musulmane cham et d’autres minorités religieuses » par les Chambres extraordinaires au sein des tribunaux cambodgiens (CETC).

Le poids des témoignages de No Satas et de Him Mann – deux victimes chames – ont eu en septembre 2015 une grande importance au cours de ce procès.

No Satas et Him Mann sont par ailleurs les personnages principaux du film Cham. C’est à l’occasion des repérages effectués par les réalisateurs au Cambodge en février 2008 que No Satas et Him Mann avaient été informés de la tenue du procès et s’étaient engagés dans un processus de dépôt de plainte avec constitution de parties civiles.

No Satas est malheureusement décédée quelques mois après avoir témoigné devant le Tribunal.

Commencée en mars 2018, la réalisation de Cham est désormais entrée en phase finale, avec un nouveau montage intégrant les témoignages publics de plusieurs personnages.

Le film sortira en mars 2020 et sera visible à l’occasion de projections au cinéma et sur diverses plateformes de VOD.



Projection à l'Institut français de Phnom Penh

Cham a été projeté - dans sa première version - le mardi 16 mai 2017 au cinéma de l'Institut français de Phnom Penh. Les 400 Coups, à Angers. La projection a été suivie d'une rencontre avec Bruno Deniel-Laurent , co-réalisateur du film et auteur de Fils du Champa, un récit sur les minortiés chames du Cambodge et du Viêt-Nam.

Un dédicace a été organisée à l'issu de la projection par la librairie Carnets d'Asie.



Projection aux 400 Coups - Angers

Cham a été projeté - dans sa première version - le mardi 13 novembre 2012 au cinéma Les 400 Coups, à Angers. Près de 230 personnes se sont déplacées pour assister à la projection qui a été suivie d'une rencontre avec les réalisateurs Guillaume Orignac et Bruno Deniel-Laurent et les historiens Alain Jacobzone et Cécile Parent

Le débat a été enregistré et peut être écouté sur le site des archives des 400 Coups - 13 novembre 2012.



Le public angevin


Guillaume Orignac 


Bruno Deniel-Laurent




* * *

Cambodia International Film Festival - Phnom Penh




Cham a été diffusé - dans sa première version - , les 15 et 17 décembre 2011, au Centre Bophana de Phnom Penh, dans le cadre de la deuxième édition du Festival international du film du Cambodge.

En l'absence des co-réalisateurs (Guillaume Orignac et Bruno Deniel-Laurent), les spectateurs ont pu avoir le plaisir de converser, à l'issu de la projection, avec Hisham Mousar, le personnage principal du film. Avocat franco-cambodgien, Hisham Mousar a pu expliciter auprès du public la mission qu'il a exercée au sein de l'ONG Adhoc en 2007 et 2008, notamment auprès des victimes musulmanes des Khmers rouges.

Festival « La Mémoire juste » de Saint-Nazaire





Cham a été diffusé  - dans sa première version - le dimanche 20 novembre 2011 dans le cadre du festival « La Mémoire juste » organisé par la Maison des Écrivains Étrangers et Traducteurs de Saint-Nazaire (MEET).

Le film a été projeté dans l'auditorium de la base sous-marine en présence de plusieurs écrivains et réalisateurs français ou cambodgiens (Patrick Deville, Davy Chou, Roshane Saidnattar, Kao Seyha, Phœung Kompheak, etc.).

A l'issue de la projection, les co-réalisateurs Guillaume Orignac et Bruno Deniel-Laurent ont pu répondre aux questions du public



* * *